Des archers et des livres

Dans le dernier numéro du magazine Charc, vous trouverez un article sur la collection des livres anciens traitant de chasse à l’arc.

Mais pourquoi collectionner les livres ?

Parce que j’aime les livres bien sûr. En tant qu’objet d’abord, mais aussi pour une recherche historique des racines profondes que peut avoir l’esthétisme de la chasse à l’arc moderne dans le cœur des archers chasseur du 20ème siècle. Et puis les chasseurs à l’arc aiment les choses simples et puissantes ? Simple comme l’élégance d’un arc et le léger sifflement d’une flèche qui vole vers son but et puissante comme l’émotion que l’on peut ressentir lorsque cette même flèche atteint sa cible.

Tout livre traitant de notre sport reste encore aujourd’hui un travail de passionnés que ce soit de la part des auteurs, des traducteurs, des éditeurs mais aussi des collectionneurs. Car plusieurs de vos livres favoris n’auraient jamais vu le jour sans l’enthousiasme de l’ensemble de ces acteurs. Nombreuses rééditions ou traductions actuelles n‘auraient jamais pu paraître sans un long et laborieux travail de collection préalable. Encore aujourd’hui, lorsqu’un lecteur achète un livre traitant de chasse à l’arc en langue française pour ensuite parcourir les mots qui y sont imprimés, il peut penser au côté extraordinaire de la naissance de cet objet. Cela pourrait peut être augmenter son plaisir à la lecture.

Les ouvrages « Les archers aventureux » et « l’Archerie Yahi » de Saxton POPE sortis chez émotion primitive sont de parfait exemple du résultat que peuvent obtenir des passionnés à tendance collectionneur.

21c      21b

Errol BENSTEAD

 

Je m’abonne !

[wysija_form id= »2″]
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *